Mugabe: "l'ennemi est toujours là"

Le Zimbabwe a accédé à l'indépendance en 1980, mais Robert Mugabe voue toujours aux gémonies l'ancienne puissance coloniale, la Grande-Bretagne Copyright de l’image AFP
Image caption Le Zimbabwe a accédé à l'indépendance en 1980, mais Robert Mugabe voue toujours aux gémonies l'ancienne puissance coloniale, la Grande-Bretagne

A l'occasion de la célébration de la fête nationale du Zimbabwe, le président Robert Mugabe a appelé la population à défendre l'indépendance du pays.

"Alors que nous célébrons notre indépendance durement acquise, je vous exhorte à rester vigilant, en se rappelant que l'ennemi est toujours prêt à se lancer sur des signes de laxisme ou de faiblesse de notre part", a déclaré le président Mugabe.

Lors d'un rassemblement pour marquer le trente-septième anniversaire de l'indépendance du pays, Robert Mugabe a déclaré que les Zimbabwéens étaient maintenant maîtres de leur destin.

Le Zimbabwe a accédé à l'indépendance en 1980, mais Robert Mugabe voue toujours aux gémonies l'ancienne puissance coloniale, la Grande-Bretagne.

Ses détracteurs estiment que se focaliser sur le colonialisme est une façon pour Mugabe de distraire la population zimbabwéenne qui fait face à des politiques économiques défaillantes.

Sur le même sujet

Robert Mugabe défend Donald Trump

Jugé pour avoir prédit la mort de Mugabe

"Mort ou vivant, Mugabé gagnerait les élections"

Copyright de l’image AFP
Image caption Le chômage a atteint des taux très élevés et le pays souffre d'une crise alimentaire et doit également faire face à la dette massive.

Le chômage a atteint des taux très élevés et le pays souffre d'une crise alimentaire et doit également faire face à la dette massive.

Néanmoins, le président Mugabe, qui est au pouvoir depuis l'indépendance du pays, a déclaré aux Zimbabwéens qu'ils ne pouvaient pas prendre leur liberté pour acquise.

L'année dernière, Robert Mugabe, a déclaré que quinze milliards de dollars issus de l'exploitation du diamant avaient été pillés par des entreprises minières étrangères.

Cependant, de nombreux Zimbabwéens reprochent à l'élite politique de s'accaparer de ses richesses au détriment des masses.