Crise en RDC: médiation de la SADC

l s'agit d'une analyse de l'accord de la Saint Sylvestre et sa mise en application qui constituent les points essentiels de ces échanges. Copyright de l’image AFP
Image caption Il s'agit d'une analyse de l'accord de la Saint Sylvestre et sa mise en application qui constituent les points essentiels de ces échanges.

La Communauté de développement des Etats d'Afrique australe (SADC) a entamé une médiation entre les parties prenantes de la crise politique en République Démocratique du Congo.

L'accord de la Saint Sylvestre et sa mise en application constituent les points essentiels de ces échanges.

Cette nouvelle tentative de mettre fin à la crise politique en RDC intervient après la nomination d'un nouveau Premier ministre par le président Joseph Kabila.

La délégation de la SADC, présente à Kinshasa depuis mardi, rencontre tour à tour les parties prenantes dans la crise congolaise avec comme objectif de recueillir les avis et recommandations du pouvoir et de l'opposition pour une sortie de crise.

Jeudi, le ministre des Affaires Etrangères de la Tanzanie, Augustine Mahiga, à la tête de la délégation de la SADC reçoit dans la capitale congolaise la majorité suivi du rassemblement de l'opposition.

LIRE AUSSI

RDC: la Cenco met fin à ses bons offices

RDC : l'Eglise catholique sort du silence

RDC : le "dialogue inclusif" est ouvert

Copyright de l’image AFP
Image caption Parmi les points prévus à l'ordre du jour, l'analyse de l'accord de la Saint Sylvestre signé sous les bons offices de la Cenco et les moyens de sa mise en application en accord avec toutes les parties.

Parmi les points sur la table, l'analyse de l'accord de la Saint Sylvestre signé sous les bons offices de la Conférence épiscopale des évêques du Congo (Cenco) et les moyens de sa mise en application en accord avec toutes les parties.

Cette médiation intervient au moment où les tractations continuent entre majorité présidentielle et la faction du rassemblement fidèle à Félix Tshisekedi sur la question de la récente nomination du nouveau premier ministre Bruno Tshibala.

Le Rassemblement de l'opposition qualifie cette nomination par le président Joseph Kabila de non conforme à l'esprit de l'accord du 31 décembre.

Cette médiation de la SADC arrive après les consultations menées par le Représentant du secrétaire général des Nations unies en RDC, Maman Sidikou.

Dans les prochains jours, c'est la délégation de l'Union africaine qui est attendue à Kinshasa.

Celle-ci va évaluer la crise politico-sécuritaire en RDC et va s'entretenir avec les mêmes parties prenantes afin d'aboutir à une mise en œuvre intégrale de cet accord.

Patrick ABEGA, Kinshasa, BBC Afrique