Un nouveau vaccin contre le paludisme

L'Organisation mondiale de la santé ambitionne de vacciner au moins 360.000 enfants africains contre le paludisme d'ici à 2020. Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'Organisation mondiale de la santé ambitionne de vacciner au moins 360.000 enfants africains contre le paludisme d'ici à 2020.

L'OMS a déclaré vouloir tester un vaccin antipaludique dans trois pays africains dès 2018.

Les trois pays-test seront le Ghana, le Malawi et le Kenya.

Le vaccin par injection nommé RTS-S pourrait sauver plusieurs milliers de vie.

L'Organisation mondiale de la santé ambitionne de vacciner au moins 360.000 enfants africains contre le paludisme d'ici à 2020.

La maladie tue chaque année des centaines de milliers d'Africains.

LIRE AUSSI

Un savon pour sauver 100.000 vies du paludisme

Résistance au traitement du paludisme

Lutte contre le paludisme : grosses inquiétudes

Ce vaccin a été mis au point par le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) en partenariat avec l'ONG Path malaria vaccine initiative. Quatre doses du vaccin doivent être injectées à l'enfant, lorsqu'il est âgé de 5 mois, 6 mois, 7 mois et 2 ans.

L'Afrique est de très loin le continent le plus touché par le paludisme, comptant pour 92% des 429.000 personnes tuées dans le monde en 2015 par cette maladie transmise par des moustiques et également appelée malaria, selon des chiffres de l'OMS.

Les enfants de moins de cinq ans représentent plus des deux tiers de ces décès.

Sur le même sujet