Des combattants "neutralisés" dans une opération Barkhane

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les soldats français de l'opération Barkhane au Mali

Le colonel Patrick Steiger, porte-parole de la force française Barkhane au Mali, a révélé dimanche qu'une opération de ratissage démarrée samedi a permis de neutraliser ou arrêter des djihadistes qui opéraient dans le nord du pays, notamment dans la forêt de Foulsaré sur la frontière entre le Burkina Faso et le Mali.

Selon le porte-parole de la force française, les insurgés ont été neutralisés dans la zone où un soldat français a été tué le 5 avril dernier.

L'officier français n'a pas apporté de précisions sur les groupes auxquels appartiennent les djihadistes tués ou capturés. Il a tout de même révélé que ce sont d'abord des avions de chasse Mirage 2000 qui ont effectué des frappes sur des dépôts logistiques dans cette forêt, considérée comme un refuge de groupes armés.

Un important stocks d'armes, des munitions, des lance-roquettes et des composants destinés à la fabrication d'engins explosifs ont été découverts et détruits selon l'armée française.

La force Barkhane forte de 4.000 soldats opère dans cinq pays du Sahel notamment le Mali, le Burkina Faso, le Tchad le Niger et la Mauritanie.

Lire plus