Jacob Zuma hué

Des images de télévision ont montré le président Zuma, quittant précipitamment les lieux dans un convoi de véhicules fortement sécurisé. Copyright de l’image AFP
Image caption Des images de télévision ont montré le président Zuma, quittant précipitamment les lieux dans un convoi de véhicules fortement sécurisé.

Le président sud-africain Jacob Zuma a été hué lundi au cours d'un rassemblement du 1er mai pendant qu'il s'apprêtait à prononcer un discours.

Il se préparait à prononcer un discours à Bloemfontein, dans le centre du pays, lorsque des manifestants ont entonné des chants anti-Zuma et demandé sa démission.

Des images de télévision ont montré le président Zuma, quittant précipitamment les lieux dans un convoi de véhicules fortement sécurisé.

Le rassemblement était organisé par la centrale syndicale Cosatu, allié de l'Anc, le Parti au pouvoir divisé par une querelle de positionnement liée à la succession de Jacob Zuma.

Les organisateurs ont immédiatement mis fin au rassemblement dans un parc de la ville et aucun autre orateur n'a été autorisé à prendre la parole devant les milliers de participants.

A Lire aussi

ANC : Cosatu opte pour Ramaphosa

Afrique du Sud: manifestations anti-Zuma

Cosatu appelle Zuma à démissionner

Copyright de l’image AFP
Image caption M. Zuma est souvent accusé d'être impliqué dans plusieurs affaires de corruption.

Le président Zuma participait au rassemblement aux côtés du président de la Cosatu, Sidumo Dlamini et du secrétaire général du parti communiste sud-africain Blade Nzimande.

La Cosatu a appelé le mois dernier à la démission de M. Zuma après un remaniement ministériel très impopulaire, en raison du limogeage du ministre des Finances Pravin Gordhan.

M. Zuma est souvent accusé d'être impliqué dans plusieurs affaires de corruption.

Il est confronté depuis des mois à la grogne croissante de la population.

Sur le même sujet