RDC : "Kamwina Nsapu" fait encore des victimes

kamwina nsapu, kasaï central, enseignement Copyright de l’image Getty Images
Image caption Rebelle du M23 dans l'est du Congo

Cinq inspecteurs de l'enseignement partis dans la province du Kasaï Central ont été égorgés par les Kamwina Nsapu dans le territoire de Kazumba. Les inspecteurs sont partis pour organiser mardi les épreuves préliminaires du baccalauréat 2017, dénommés examens d'Etat en Rd Congo.

Maître Jean René Tshimanga, président de la société civile du Kasaï Central affirme que "les inspecteurs qui se rendaient dans un centre pour distribuer les questions de ces examens dans le territoire de Kazumba sont tombés dans une embuscade tendue par les miliciens Kamwina Nsapu. Quatre ont été égorgés avec leur chauffeur. Il y a eu un rescapé qui a pu donner l'information".

Me Jean René Tshimanga soutient que l'un de leur point focal sur place qui s'est rendu sur les lieux a confirmé les faits.

Pourtant, le ministre de l'Enseignement supérieur et professionnel, Gaston Musemena a affirmé que "toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement des premières épreuves du baccalauréat".

Le président de la société civile du Kasaï Central estime que "dans l'arrière province, il existe encore des poches de turbulence, même si le calme est revenu dans une grande partie".

Dans les centres où les inspecteurs ont été tués, Me Jean René Tshimanga soutient qu'il n'y aura pas des épreuves d'examens d'Etat parce que les enveloppes qui contenaient les questionnaires ont été brûlées.

Lire plus