Nigeria : Shekau se dit sain et sauf dans une vidéo

Dans une nouvelle vidéo de 14 minutes mise en ligne jeudi, le chef de Boko Haram a affirmé ne pas avoir eu connaissance de cet événement. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Dans une nouvelle vidéo de 14 minutes mise en ligne jeudi, le chef de Boko Haram a affirmé ne pas avoir eu connaissance de cet événement.

Abubakar Shekau, le chef de la secte djihadiste Boko Haram, a démenti jeudi avoir été blessé par un bombardement comme l'a annoncé un porte-parole de l'armée nigériane.

Dans une nouvelle vidéo de 14 minutes mise en ligne jeudi, le chef de Boko Haram a affirmé ne pas avoir eu connaissance de cet événement.

"Je suis vivant, vous n'avez pas tué un seul de mes hommes. Je ne savais même pas que l'incident dont vous parlez s'est produit. Ce qui m'étonne, c'est que vous prétendez que je soigne mes blessures", lance-t-il dans la vidéo, en arabe et en haoussa.

Des sources sécuritaires nigérianes avaient affirmé mercredi que Shekau avait été blessé le 28 avril.

LIRE AUSSI

Un nouveau chef pour Boko Haram

Déroute de Boko Haram : Shekau dément

Boko Haram : Shekau "grièvement blessé"

Boko Haram déclare la guerre à Trump

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Depuis deux ans, les insurgés ont été chassés de la plupart des territoires dont ils s'étaient emparés en 2014 pour fonder un califat islamique.

Selon l'armée, plusieurs missiles tirés par des chasseurs nigérians avaient frappé des combattants de Boko Haram réunis à Balla, un village situé en lisière de la forêt de Sambisa, l'une des caches des islamistes.

Depuis deux ans, les insurgés ont été chassés de la plupart des territoires dont ils s'étaient emparés en 2014 pour fonder un califat islamique. Mais malgré cet affaiblissement, les attaques et attentats-suicides continuent.

Le conflit, qui dure depuis huit ans, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés, dévastant la région et rendant des millions de personnes dépendantes de l'aide humanitaire.

Sur le même sujet