Ancien officier de la reine devenu maître bottier à Douala

Rémy Nsabimana

Vidal Kenmoe Shoes by Vidal Rémy Nsabimana Afrique Avenir BBC Afrique Copyright de l’image Shoes by Vidal
Image caption Vidal Kenmoe travaille toujours comme consultant pour l'armée britannique.

Vidal Kenmoe a déposé son arme pour de belles semelles. Longtemps au service de l'armée royale britannique, le jeune camerounais de 29 ans préfère se consacrer à sa passion : chausser l'Afrique.

Notre jeune entrepreneur de la semaine a du goût pour la matière. Il sait la choisir, la tailler, la polir, pour en faire de belles chaussures. À Douala, la finesse de ses finitions lui a valu le surnom de "Vidal, le maître bottier". Il a lancé sa propre marque et tente d'écouler ses produits dans un environnement hautement concurrentiel. Un secteur souvent peu et mal connu.

"Tout part du design. À partir d'un moule, on dessine le modèle. On taille ensuite le modèle pour avoir le gabarit. On pose le gabarit sur la matière (du cuire synthétique par exemple) afin de découper l'esquisse. L'esquisse permettra de faire des retouches avant de couper le gabarit sur du vrai cuire", explique Vidal Kenmoe, créateur de la marque Shoes by Vidal.

Sa passion lui vient de l'armée. Ingénieur aérospatial de formation, il s'engage dans les forces armées de Sa Majesté. Les forces armées britanniques acceptent en effet, des volontaires originaires des pays membres du Commonwealth dont le Cameroun. C'est arme à la main qu'il sera marqué par la rigueur et surtout l'élégance des soldats de la reine.

Paire personnalisée

De retour dans son pays, après le service militaire, il se consacre à ce qui est devenu pour lui une profession : fabriquer des souliers. La matière et le style sont locaux. Travail artisanal, chaussures sur mesure, modèle personnalisé.

De l'assemblage de pièces au rivetage en passant par le piquage et le collage, le jeune bottier prend toujours son temps pour façonner chaque paire.

Copyright de l’image Vidal
Image caption Au-delà du Cameroun, Vidal Kenmoe veut chausser l'Afrique, l'Europe et les Etats-Unis

"Je voudrais qu'en portant mes créations, chaque client retienne que sa chaussure respecte toutes les normes et qu'elle a été faite pour lui. Je voudrais que ce soit comme un échange, une conversation. Qu'il sente que j'y ai mis du temps, de la passion et beaucoup d'émotions", insiste-t-il.

Le processus est long. Il exige minutie et précision. Quelques jointures à la machine à coudre, le reste du travail se fait essentiellement à la main.

Tout ce savoir-faire, il a fallu l'acquérir. Vidal a suivi une formation auxiliaire de l'armée dans un atelier dans la ville de Derby (du nom de la chaussure Derby). Son camp de base était situé dans la même ville. Après chaque service, il profitait de ses après-midis pour apprendre à faire des bottes.

Service à la demande

Vidal fabrique ses chaussures uniquement sur demande du client. C'est aussi le client qui choisit son modèle et sa couleur. Les mesures sont prises par le bottier (pour les clients habitant à Douala). Les autres peuvent envoyer leur pointure via e-mail ou par téléphone.

"Mon ambition, c'est de chausser toute l'Afrique voire l'Europe et les Etats-Unis. D'ailleurs, nombreux de mes clients sont basés en France, en Allemagne, en Suisse et aux Etats-Unis", confie Vidal Kenmoe.

Media playback is unsupported on your device
Cliquez ici pour réécouter l'émission Afrique Avenir avec Vidal Kenmoe