Afrique du sud : trois anciens présidents appellent au dialogue

C'est la première fois que les trois anciens présidents se retrouvent pour critiquer à mots couverts la gestion du pouvoir de leur controversé successeur Jacob Zuma. Copyright de l’image Getty Images
Image caption C'est la première fois que les trois anciens présidents se retrouvent pour critiquer à mots couverts la gestion du pouvoir de leur controversé successeur Jacob Zuma.

Réunis à Johannesburg, Frederik de Klerk, Thabo Mbeki et Kgalema Motlanthe ont lancé un appel urgent en vue de mettre un terme à la crise "destructrice" en cours dans leur pays.

Ils ont annoncé que leurs fondations respectives se proposent d'ouvrir un "dialogue national''.

C'est la première fois que les trois anciens présidents se retrouvent pour critiquer à mots couverts la gestion du pouvoir de leur controversé successeur Jacob Zuma.

Lors de cette réunion, Thabo Mbeki a évoqué un mal qui ronge la politique et l'économie de l'Afrique du sud.

''Même la rose que notre peuple a planté en 1994 est souffrante aujourd'hui'' a- t- il ajouté.

Mbeki fait référence aux premières élections libres qui ont porté Nelson Mandela au pouvoir.

Frederik de Klerk, a déclaré : ''le problème est que notre président ne respecte plus les devoirs imposés par la Constitution".

Kgalema Motlanthe a lancé pour sa part : "Si nous laissons perdurer ces pratiques politiques malsaines en nous complaisant dans notre silence, l'histoire ne nous le pardonnera jamais".

Le président sud-africain au pouvoir depuis 2009, est mis en cause dans une série d'affaires de corruption.

Sur le même sujet

Lire plus