AfSud : des violences font des dégâts

Une scène de violence à Hout Bay près du Cap en septembre 2010 (illustration) Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une scène de violence à Hout Bay près du Cap en septembre 2010 (illustration)

Plusieurs maisons ont été brûlées à la suite de violentes manifestations qui ont éclaté lundi à Coligny, une ville située au nord-ouest du pays.

"Il y a plusieurs maisons qui sont brûlées et les manifestants s'en sont même pris aux journalistes", a déclaré un témoin.

Ces échauffourées sont survenues un peu après l'annonce de la libération sous caution de deux blancs.

Pieter Doorewaard, âgé de 26 ans, et Philip Schutte, âgé de 34 ans sont soupçonnés d'avoir tué Matlhamola Jonas Mosweu, âgé de 16 ans au mois d'avril.

Des villageois en colère ont d'abord mis le feu à la maison d'un cultivateur blanc avant d'en attaquer d'autres. Sakkie Dingake, le père de la victime, a réagi avec colère à la décision du magistrat.

"C'est mon fils. Ils retournent maintenant au travail après avoir tué mon fils si cruellement. Et mon fils? Il est mort, il dort pour toujours", a-t-il déclaré au tribunal.

Sur le même sujet