La Sierra Léone va vendre son diamant en Belgique

Le gouvernement de Freetown a fait savoir jeudi que les enchères enregistrées jusque-là étaient insuffisantes. Copyright de l’image Umaro Fofana
Image caption Le gouvernement de Freetown a fait savoir jeudi que les enchères enregistrées jusque-là étaient insuffisantes.

La Sierra Leone a décidé de se tourner vers la Belgique pour espérer vendre au meilleur prix le gros diamant découvert en mars dans le pays.

Le gouvernement de Freetown a fait savoir jeudi que les enchères enregistrées jusque-là étaient insuffisantes.

La meilleure offre a atteint 7,77 millions de dollars.

Les enchères avaient déjà été reportées le 5 avril en raison de la faiblesse des offres reçues.

Ces enchères, les premières à se tenir dans le pays pour un diamant de cette taille, 709 carats, avaient eu lieu à la Banque centrale à Freetown, où la pierre a été placée peu après sa découverte en mars dans la province diamantifère de Kono, dans l'est du pays.

LIRE AUSSI

Sierra Léone: un pasteur découvre un gros diamant

"Diamants du sang" : un prévenu meurt en détention

Diamant : le Botswana veut rester leader

C'est un citoyen britannique, responsable d'une société spécialisée installée à Anvers en Belgique, qui a fait la meilleure offre reçue jusque-là, 7,7 millions de dollars.

Les autorités de Freetown ont toutefois jugées cette offre loin de l'estimation minimale qu'elles ont fixé, sans en communiqué le montant.

Le gouvernement sierra léonais s'est donc résolu à se tourner vers Anvers, ville belge qui est un des plus importants centres au monde pour le commerce des diamants bruts et taillés.

Le diamant, découvert par les employés de l'entreprise de prospection minière appartenant à un pasteur évangélique, Emmanuel Momoh, serait entre le 10e et le 15e plus gros jamais trouvé dans le monde, selon des experts, et le plus important depuis près d'un demi-siècle en Sierra Leone.

Sur le même sujet