Christian Toé recevra plus de 100 millions CFA pour son invention

Rémy Nsabimana

Christian Cédric Toé Rebranding Africa Forum Awards Afrique Avenir Rémy Nsabimana BBC Afrique Copyright de l’image RAF
Image caption À Bruxelles, Christian Cédric Toé a remporté l'édition 2016 du Rebranding Africa Awards et une promesse de financement

À 28 ans, le jeune ingénieur burkinabé développe Laafi Bag, un sac réfrigérant capable de maintenir les vaccins à la température adéquate pendant quatre jours.

Son invention va certainement aider de nombreux agents de santé qui vaccinent des enfants vivant dans des régions reculées et difficiles d'accès en Afrique.

Le jeune entrepreneur burkinabé a reçu une promesse de financement de 155 000 € (101 673 335 FCFA) nécessaires pour finaliser et produire son invention. Une somme promise, l'année dernière par Coris Bank Burkina Faso, séduite par le projet lors de l'édition 2016 du Rebranding Africa Forum à Bruxelles. Egalement lauréat du Rebranding Africa Awards, Laafi Bag a empoché 10 000 € (6 559 570 FCFA).

"Rebranding Africa Forum tient en compte la pertinence du projet par rapport aux besoins. Pour être retenu, le projet doit apporter une valeur ajoutée ayant un impact social important pour le développement des pays africains", précise Paule Renée Etogo, Déléguée générale du Rebranding Africa Forum qui organise son édition 2017, le 6 octobre prochain.

Protéger les vaccins pour sauver les enfants

En Afrique, un enfant sur cinq n'a pas accès aux vaccins. Selon l'OMS, environ trois millions d'enfants âgés de moins de cinq ans meurent chaque année sur le continent. Ces décès sont liés au fait qu'un enfant sur cinq ne reçoit pas les vaccins, essentiellement à cause de la pénurie de services dans les zones isolées.

D'où l'idée de Christian Cédric. Fabriquer un sac frigorifique qui peut transporter et conserver les vaccins et autres produits médicaux sensibles pendant 90 heures dans les zones les plus critiques sans interruption de la chaîne du froid.

Le sac a été imaginé de telle sorte à respecter les normes recommandées par l'OMS, tout en réduisant l'impact du facteur humain et les aléas climatiques durant le transport des produits pharmaceutiques.

"Il m'était particulièrement important de résoudre ce problème. Quand les vaccins ne sont plus dans les températures de conservation recommandées, ils deviennent comme des flacons d'eau. Et lorsque vous les injectez à un enfant, ils ne jouent plus leur rôle de protection", explique Christian Cédric Toé, inventeur du Laafi Bag.

Copyright de l’image RAF
Image caption Christian Cédric Toé effectue encore des tests et vise l'homologation de l'OMS

Frigorifique et léger

Après ses études en génie de système industriel à l'Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Christian a d'abord travaillé l'ergonomie du sac. En plus d'être frigorifique, il est léger afin de résoudre l'équation "poids" qui est un frein pour les agents qui souvent, transportent les vaccins à pied ou à moto.

90h d'autonomie

4 jours, parce que l'autonomie est une nécessité. Les porte-vaccins disponibles fonctionnent sur une durée de 12 à 24h. Christian a maximisé sur l'autonomie pour permettre la conservation des vaccins dans les températures recommandées.

Sa startup Genuine Concept travaille avec la Direction de la Prévention par la Vaccination du Burkina Faso.

"Nous travaillons aussi sur un système de géolocalisation pour pouvoir localiser les agents et permettre de surveiller en temps réel les températures", ajoute-t-il.

Le projet est encore sous incubation chez Technopole 2iE (Institut International d'Ingénierie de l'Eau et de l'Environnement) à Ouagadougou.

Media playback is unsupported on your device
Cliquez ici pour réécouter Afrique Avenir avec Christian Toé et Paule ETogo

Laafi Bag doit d'abord obtenir une homologation de l'Organisation mondiale de la Santé. C'est seulement après qu'il sera disponible sur le marché. Un catalogue d'équipements sera mis à la disposition des ministères de la santé des pays africains.