Burundi: des exilés déplorent leur exclusion des négociations

Ils ont envoyé mardi une correspondance à l'ancien président Benjamin Mpaka, facilitateur dans la crise burundaise. Copyright de l’image AFP
Image caption Ils ont envoyé mardi une correspondance à l'ancien président Benjamin Mpaka, facilitateur dans la crise burundaise.

Au Burundi, des membres de la société civile en exil ont dénoncé l'exclusion de plusieurs leaders de la société civile des pourparlers qui seront organisés la semaine prochaine à Entebbe en Ouganda.

Ils ont envoyé mardi une correspondance à l'ancien président Benjamin Mpaka, facilitateur dans la crise burundaise.

Dans la correspondance, ils déplorent la demande faite par l'équipe du facilitateur à certaines associations de désigner des représentants qui ne sont pas placés sous les mandats d'arrêt lancés par Bujumbura.

Le Burundi est plongé dans une grave crise depuis la décision en avril 2015 de Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat. Une crise qui a couté la vie au moins 400 personnes, selon l'ONU et fait plus de 300 000 déplacés.

LIRE AUSSI

Burundi: "le pouvoir est légitime" selon Mkapa

Burundi: échec d'un nouveau dialogue

Sur le même sujet