Tunisie : Une installation pétrolière fermée

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des manifestants qui campent non loin du site pétrolier d'El-Kamour

La fermeture du site pétrolier a été provoquée samedi par des manifestants dans le sud de la Tunisie.

Il s'agit d'une station de pompage de pétrole et du gaz qui se trouve dans la zone d'El-Kamour à une centaine de kilomètres de Tataouine.

La radio Tataouine, un média officiel, qui a rapporté l'information précise que cette fermeture est intervenue suite à ''un accord entre les militaires et les manifestants''.

Plutôt dans la journée du samedi, les militaires chargés de la sécurité du site avaient procédé à des tirs de sommation pour disperser la manifestation.

Ces incidents sont les premiers depuis que le président Béji Caïd Essebsi a confié début mai aux militaires la mission de protéger les sites de production dont les activités sont perturbées par des mouvements sociaux.

Ce regain de tension a été observé au moment où arrivait à sa fin l'ultimatum de 48H donné au gouvernement par les manifestants pour trouver des réponses à leurs revendications.

Les manifestants ne sont autres que les habitants de la zone qui réclament que 70% des emplois dans ces sites pétroliers reviennent à la région de Tataouine.

Pour se faire entendre ils campent depuis un mois dans la zone d'El-Kamour et entravent le mouvement des camions vers les champs pétroliers.

Sur le même sujet

Lire plus