Tunisie : des hommes d'affaires arrêtés

Copyright de l’image AFP
Image caption Le Premier ministre Youssef Chahed a annoncé ce coup de filet historique qui se déroule depuis 36 heures dans le pays.

Le Premier ministre Youssef Chahed a affirmé mercredi que la Tunisie était "en guerre contre la corruption" après l'arrestation de plusieurs hommes d'affaires, un coup de filet qui fait espérer à beaucoup une opération "Mains propres" six ans après la chute de la dictature.

C'est un coup de filet historique qui se déroule depuis 36 heures dans le pays.

Au moins cinq personnes, dont plusieurs hommes d'affaires, ont été interpellées depuis mardi soir dans le pays.

L'homme d'affaires Chafik Jarraya, l'ex-candidat à la présidence Yassine Chennoufi, l'homme d'affaires Nejib Ben Ismaïl et un gradé de la Douane, Ridha Ayari, ont été placés mardi soir en résidence surveillée pour être interrogés.

C'est la première fois depuis la révolution que le gouvernement tunisien mène une opération d'une telle envergure dans le milieu des affaires.

LIRE AUSSI

Racisme en Tunisie : bientôt une loi

Tunisie : deux ministres limogés

Tunisie : fêter Pâques en cachette

Copyright de l’image AFP
Image caption La révolution de 2011 a en grande partie été motivée par les accusations de népotisme et de corruption du régime de Zine El Abidine Ben Ali.

La révolution de 2011 a en grande partie été motivée par les accusations de népotisme et de corruption du régime de Zine El Abidine Ben Ali.

La corruption y est perçue comme un puissant frein à la relance économique.

"Dans la guerre contre la corruption, il n'y a pas le choix, c'est soit la corruption soit l'Etat. Soit la corruption, soit la Tunisie", a affirmé Youssef Chahed dans une brève allocution depuis la présidence du gouvernement à Tunis.

Sur le même sujet