Ethiopie: un opposant écope de 6 ans pour un post Facebook

Yonatan Tesfaye, ancien porte-parole du parti Semayawi (Blue Party), avait été reconnu coupable la semaine passée. Sa condamnation à six ans et demi de prison a été prononcée jeudi. Copyright de l’image Twitter
Image caption Yonatan Tesfaye, ancien porte-parole du parti Semayawi (Blue Party), avait été reconnu coupable la semaine passée. Sa condamnation à six ans et demi de prison a été prononcée jeudi.

En Ethiopie, un opposant a été condamné jeudi à six ans et demi de prison par un tribunal d'Addis Abeba pour des commentaires sur Facebook.

Yonatan Tesfaye, ancien porte-parole du parti Semayawi (Blue Party), avait été reconnu coupable la semaine passée. Sa condamnation à six ans et demi de prison a été prononcée jeudi.

Le président du Blue Party, Yeshiwas Assefa, a déclaré que M. Yonatan ferait appel de cette condamnation, en invoquant son droit à "la liberté d'expression".

Il avait été arrêté en décembre 2015 après avoir accusé la coalition au pouvoir "d'user de la force contre le peuple, plutôt que de privilégier le dialogue pacifique avec le public".

Les commentaires de M. Yonatan avaient été postés peu de temps après le début de manifestations populaires de jeunes Oromo, l'ethnie majoritaire du pays.

SUR LE MEME SUJET

Des manifestants tués en Ethiopie

Ethiopie: 11 mille personnes arrêtées

De violents affrontements en Ethiopie

Ces jeunes protestaient contre un projet d'expansion géographique de la capitale Addis Abeba qui devait selon eux déboucher sur des expropriations en masse.

Ces manifestations, couplées à d'autres dans la région Amhara dans le nord du pays, ont été violemment réprimées par le régime, faisant près de 700 morts selon les autorités elles-mêmes.

Elles ont conduit le gouvernement à décréter l'état d'urgence en octobre 2016 et à le reconduire pour quatre mois en mars.