Maroc: le leader de la contestation arrêté

Nasser Zefzafi, un chômeur de 39 ans, dirige le mouvement de contestation qui secoue la région du Rif dans le nord du Maroc depuis plus de six mois. Copyright de l’image AFP
Image caption Nasser Zefzafi, un chômeur de 39 ans, dirige le mouvement de contestation qui secoue la région du Rif dans le nord du Maroc depuis plus de six mois.

Au Maroc, le leader de la contestation populaire dans le nord du pays a été arrêté lundi matin.

Nasser Zefzafi, un chômeur de 39 ans, dirige le mouvement de contestation qui secoue la région du Rif dans le nord du Maroc depuis plus de six mois.

Un responsable au ministère de l'Intérieur a confirmé sa détention.

Dans le mandat d'arrêt qui le vise, il est accusé d'avoir "insulté le prédicateur", "prononcé un discours provocateur" et "semé le trouble.

Il était recherché depuis vendredi soir par la justice pour avoir interrompu le prêche d'un imam dans une mosquée de la ville d'Al-Hoceïma, dans le nord du pays.

Copyright de l’image AFP
Image caption Ces contestations ont débuté avec la mort en octobre 2016 d'un vendeur de poisson, broyé accidentellement dans une benne à ordures par les forces de sécurité qui avait confisqué sa marchandise.

Ces contestations ont débuté avec la mort en octobre 2016 d'un vendeur de poisson, broyé accidentellement dans une benne à ordures par les forces de sécurité qui avait confisqué sa marchandise.

La scène avait été filmée et la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux déclenchant une vague de protestation dans plusieurs villes du Royaume chérifien.

Le mouvement mené par des activistes locaux regroupés derrière M. Zefzafi a pris une tournure plus sociale et politique.

Les manifestants exigent le développement du Rif, région marginalisée selon eux.

Dans plusieurs discours postés sur Facebook, M. Zefzafi dénonce la "dictature", "la corruption" ou encore la "répression" de "l'Etat policier".

Sur le même sujet