La CEDEAO prolonge le mandat de sa force en Gambie

La décision a été prise lors du 51ème sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest à Monrovia. Copyright de l’image AFP
Image caption La décision a été prise lors du 51ème sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest à Monrovia.

Les pays membres de la CEDEAO ont décidé de prolonger d'un an le mandat de la force déployée en Gambie.

La Micega, majoritairement constituée de militaires sénégalais, fait pourtant face à l'hostilité de certains Gambiens.

La décision a été prise lors du 51ème sommet de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest à Monrovia.

A Monrovia, les chefs d'Etat ouest-africains ont d'abord salué "le rôle crucial" joué par la Micega "dans la stabilisation et la sécurité de la Gambie".

Mais ces présidents considèrent toujours que la situation est fragile, d'où la décision de la prolongation de la mission de la Micega pour douze mois supplémentaires".

LIRE AUSSI

Gambie: Echange de coups de feu

Gambie : 11 millions de dollars envolés

Cedeao : Faure Gnassingbé prend les commandes

Copyright de l’image AFP
Image caption La Micega devra à terme participer à la formation et à la restructuration de l'armée gambienne, selon son ordre de mission.

La Micega devra à terme participer à la formation et à la restructuration de l'armée gambienne, selon son ordre de mission.

Les dirigeants ouest-africains n'ont fait aucune mention des récentes tensions entre la Micega et une partie de la population gambienne, en particulier dans la région d'origine de Yahya Jammeh.

A Kanilai, une manifestation contre la présence de la Micega s'est soldée vendredi dernier par un mort et cinq blessés parmi les protestataires.

La Cédéao a aussi "appelé à une augmentation des effectifs de la force tout en demandent aux Etats membres de fournir des troupes supplémentaires".

Sur le même sujet