Liberté provisoire pour un ex-ministre de Laurent Gbagbo

Copyright de l’image AFP
Image caption Hubert Oulaye, interpellé et placé en détention en mai 2015, est accusé d'assassinat et complicité d'assassinat de militaires de l'Opération de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci).

Un ancien ministre ivoirien de la Fonction publique sous Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye, a bénéficié d'une mesure de liberté provisoire après deux ans de détention pour "assassinat et complicité d'assassinat".

"La chambre d'accusation a rendu une ordonnance acceptant la mise en liberté provisoire de M. Hubert Oulaye », dans la mesure où l'ex-ministre présente des garanties de présentation", a déclaré mercredi le procureur général du tribunal d'Abidjan Aly Yéo.

LIRE AUSSI

Simone Gbagbo : ses avocats critiquent des ONG

Des partisans de Gbagbo ont manifesté

Un proche de Soro auditionné à nouveau

Hubert Oulaye, interpellé et placé en détention en mai 2015, est accusé d'assassinat et complicité d'assassinat de militaires de l'Opération de l'ONU en Côte d'Ivoire (Onuci).

Copyright de l’image AFP
Image caption L'ex-ministre de Laurent Gbagbo est désormais libre

Sept Casques bleus nigériens et huit civils avaient été tués en juin 2012 non loin de Guiglo, ville d'origine de l'accusé située dans l'ouest du pays.

L'ex-ministre de Laurent Gbagbo devrait donc «comparaître libre devant les assises prochaines », a souligné son avocat, Me Rodrigue Dadjé, sans donner de date.

Sur le même sujet