Mali : le général Didier Dacko à la tête de la force conjointe G5 Sahel

Il aura la lourde tâche de conduire la traque que le Burkina, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Mali compte organiser contre les terroristes et les trafiquants en tout genre dans la région sahélienne. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Il aura la lourde tâche de conduire la traque que le Burkina, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Mali compte organiser contre les terroristes et les trafiquants en tout genre dans la région sahélienne.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita et président en exercice du G5 Sahel a nommé jeudi le général de division Didier Dacko, commandant de la force conjointe de l'organisation.

Il aura la lourde tâche de conduire la traque que le Burkina, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Mali compte organiser contre les terroristes et les trafiquants en tout genre dans la région sahélienne.

A 50 ans le patron de la future force conjointe du G5 sahel a une riche carrière militaire.

Il a dirigé les opérations de reconquêtes du nord du Mali, avec l'appui des forces étrangères en janvier 2013.

A sa nomination, le général Didier Dacko, était chef d'état-major général des armés du Mali.

Didier Dacko a régulièrement servi dans le nord du Mail depuis 1991.

Qualifié de ''fin stratège militaire'' par la presse locale, le général de division est auréolé de la Croix de la valeur militaire du Mali.

Il est aussi officier de l'Ordre national du Mali, entre autres distinctions.

Sur le même sujet

Lire plus