Osinbajo condamne les menaces contre les Igbos

Le vice-président du Nigéria, Yemi Osinbajo, a condamné les appels de certains groupes de jeunes dans le nord appelant les Igbo à quitter la région. Copyright de l’image AFP
Image caption Le vice-président du Nigéria, Yemi Osinbajo, a condamné les appels de certains groupes de jeunes dans le nord appelant les Igbo à quitter la région.

Le vice-président nigérian, Yemi Osinbajo, a condamné les appels de certains groupes de jeunes dans le nord appelant les Igbos à quitter la région.

Nasir El-Rufai, gouverneur de l'Etat de Kaduna, a ordonné l'arrestation des activistes qui ont lancé cet appel.

Des gouverneurs de 19 Etats du Nord ont également dénoncé cet ultimatum lancé par les activités de Arewa People's Congress (APC), un groupe qui dit défendre les intérêts des musulmans appartenant aux ethnies fulani et haoussa.

Les Igbos, une ethnie du Sud-Est, ont été menacés de représailles s'ils ne quittent pas les régions du Nord d'ici trois mois.

LIRE AUSSI

Nigeria: des prières pour Buhari

Nigeria : un autre oléoduc saboté

Nigeria : une nouvelle politique d'immigrationUn porte-parole du mouvement a aussi invité les nordistes vivant dans l'est de faire de même.

En 1966, le Nigeria avait connu une guerre civile qui a fait des centaines de milliers de morts et conduit à l'exode des Igbo.

Cette guerre est connue sous le nom de guerre du Biafra.