RDC : mort d'une policière dans l'attaque d'un parquet

L'attaque a été menée contre le parquet de Matete Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une rue de Kinshasa

D'après des témoins, une centaine d'hommes armés ont attaqué le parquet.

Pendant plusieurs minutes, un vif échange de tirs a opposé les forces de l'ordre à ce groupe. Bilan : une policière tuée et un assaillant abattu.

Dans la foulée, au moins trois détenus ont pu s'enfuir, indique la police.

Mais une source judiciaire anonyme parle de 17 personnes évadées sur un total de 33 détenus.

Cette attaque survient trois semaines après celle qui a visé la prison de Makala, le plus grand pénitencier de Kinshasa.

Le 17 mai, à la suite d'une attaque d'hommes armés, des milliers de prisonniers avaient réussi à s'enfuir de cette prison pourtant ultra-sécurisée.

Parmi les fugitifs figure Né Mwanda Nsemi, le gourou de Bundu Dia Kongo, une secte politico-religieuse hostile au pouvoir.

Le 19 mai, deux jours après la grande évasion de Makala, plusieurs dizaines de détenus s'étaient également enfuis de la prison de Kasangulu, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale.

Poly Muzalia, Kinshasa.

Lire plus