Tunisie : l'état d'urgence prolongé

Le nouveau décret prolongeant l'état d'urgence entre en vigueur ce jeudi 15 juin. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le prolongement de l'état d'urgence donne plus de prérogative aux forces de sécurité

Après avoir consulté les différents chefs des institutions de la république le président Béji Caïd Essebsi a décidé de prolonger l'état d'urgence en vigueur dans ce pays depuis 2015.

Un haut responsable tunisien a déclaré que l'état d'urgence qui demeure circonstancielle, a été prolongé essentiellement à cause de l'insécurité aux frontières du pays, du terrorisme mais aussi pour lutter contre la corruption.

L'état d'urgence permet au ministre de l'Intérieur de prononcer une assignation à résidence contre toute personne dont l'activité est réputée dangereuse pour la sécurité et l'ordre public.

Il octroie également des pouvoirs exceptionnels aux forces de défense et de sécurité, mais interdit aussi les grèves et réunions qui pourraient semer le désordre dans le pays.

Cette situation exceptionnelle permet aussi aux autorités tunisiennes d'adopter des mesures pour assurer le contrôle de la presse.

Aux dires des autorités tunisiennes, depuis l'instauration de cette mesure en 2015 des succès importants ont été enregistrés dans la guerre contre le terrorisme notamment par le démantèlement de plusieurs cellules jihadistes.

Il est toutefois demandé aux populations d'être plus vigilantes et de collaborer avec les forces de sécurités.

Lire plus