Ouverture du procès de Teodorin Obiang

Le vice-président de la Guinée Equatoriale est accusé de s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable. Copyright de l’image AFP
Image caption Le vice-président de la Guinée Equatoriale est accusé de s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable.

Le procès de Teodorin Obiang, fils du président Equato-guinéen, s'est ouvert lundi en France dans le cadre de l'affaire dite des biens mal acquis.

Le vice-président de la Guinée Equatoriale est accusé de s'être frauduleusement bâti en France un patrimoine considérable.

Ce procès est le résultat de plaintes déposées par les associations Sherpa, Survie et la Fédération des Congolais de la diaspora contre des chefs d'Etat africains, accusés d'avoir bâti en France une fortune avec de l'argent public détourné.

Il s'agit du Gabonais Omar Bongo, décédé en 2009, du Congolais Denis Sassou Nguesso et de l'Equato-Guinéen Teodoro Obiang Nguema.

LIRE AUSSI

La Guinée Equatoriale rejoint l'OPEP

Biens mal acquis : l'étau se resserre sur Denis Sassou Nguesso

L'accueil de Jammeh est "une décision personnelle"

Sur le même sujet