RCA: "On ne peut pas discuter les armes à la main"

Faustin-Archange Touadéra a élu au début de l'année 2016. Copyright de l’image AFP
Image caption Le président de la Centrafrique Faustin-Archange Touadéra a élu au début de l'année 2016.

Le porte-parole de la présidence centrafricaine, Albert Yaloke Mok Pen, s'est réjoui de la signature d'un accord de cessez-le-feu à Rome entre le gouvernement et 13 groupes armés.

"On ne peut pas discuter les armes à la main. Le président de la République est déterminé à arriver à la paix dans notre pays. Il est convaincu qu'on ne peut pas discuter les armes à la main. Il faut que les groupes déposent les armes. Toutes initiatives de cessez-le-feu est bonne à prendre à condition que tout soit fait sans la menace des armes", a déclaré à la BBC M. Mok Pene.

LIRE AUSSI

RCA : accord de paix entre gouvernement et groupes armés

L'ONU recense les crimes commis en RCA

RCA: un procureur spécial va enquêter

Il a aussi annoncé la mise en place d'un comité de suivi de la mise en oeuvre de tous les points mentionnés.

Selon lui, l'accord prévoit la levée des barrières illégales, la libre circulation des personnes et des biens sur tout le territoire national.

Faustin-Archange Touadéra a élu au début de l'année 2016.

Son gouvernement a la difficile mission de rétablir l'autorité de l'Etat et de relancer l'économie dans ce pays confronté à des violences communautaires - entre musulmans et chrétiens - de 2013 à 2015.

Sur le même sujet