Fin de la famine au Soudan du Sud

Le Soudan du Sud a plongé dans la guerre civile en décembre 2013, deux ans et demi après son indépendance du Soudan en juillet 2011. Copyright de l’image AFP
Image caption Le Soudan du Sud a plongé dans la guerre civile en décembre 2013, deux ans et demi après son indépendance du Soudan en juillet 2011.

Au Soudan du Sud, la famine déclarée il y a quatre mois est officiellement terminée selon les agences onusiennes.

Mais le nombre de personnes touchées par la faim n'a jamais été aussi élevé dans ce pays en guerre civile.

Selon le glossaire des Nations Unies, l'état de famine est déclarée dès lors que plus de 20% de la population d'une région a un accès très limité à la nourriture de base, que le taux de mortalité est supérieur à deux personnes pour 10.000 par jour et qu'une malnutrition aiguë touche plus de 30% de la population.

Et cette définition technique de la famine ne s'applique plus dans les comtés de Leer et Mayendit, dans le nord du Soudan du Sud.

LIRE AUSSI

"Save the children" alerte sur la situation des enfants réfugiés

Soudan : recrudescence du choléra

Soudan du Sud : Salva Kiir annonce un cessez-le-feu

Le 20 février, le gouvernement sud-soudanais et l'ONU avaient déclaré l'état de famine dans ces comtés.

Les Nations unies évaluait à 100.000 le nombre de personnes directement concernées.

Le Soudan du Sud vit une guerre civile depuis décembre 2013, deux ans et demi après son indépendance du Soudan en juillet 2011.

Sur le même sujet