Mali : report du référendum sur la révision constitutionnelle

L'opposition malienne y voyait un projet qui donne ''trop de pouvoir'' au président Ibrahim Boubacar Keita. Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'opposition malienne y voyait un projet qui donne ''trop de pouvoir'' au président Ibrahim Boubacar Keita.

Après son adoption par l'Assemblée nationale le 1er juin, le projet de révision constitutionnelle devrait être validé lors d'un référendum le 9 juillet prochain.

Mais il avait suscité une vague de contestation y compris dans les rangs de la majorité présidentielle.

La décision de son report sine die a été prise par le conseil des ministres réuni mercredi.

La raison invoquée par le gouvernement est relative à la saisine de la Cour constitutionnelle aux fins de contrôle de constitutionnalité.

Certains constitutionnalistes estiment qu'un référendum dans la situation actuelle du Mali est anticonstitutionnel, l'Etat n'exerçant pas sa souveraineté sur toute l'étendue du territoire.

L'opposition malienne y voyait un projet qui donne ''trop de pouvoir'' au président Ibrahim Boubacar Keita.

Le projet contesté prévoyait entre autre, l'instauration du Sénat et de la cour des comptes.

Il donnait aussi au président de la république le pouvoir de nommer le président de la Cour constitutionnelle alors que celui est élu par ses pairs.

Sur le même sujet

Lire plus