Attaque à l'arme lourde à Béni

Copyright de l’image AFP
Image caption Une forte tension règne jeudi matin à Beni, dans l'Est de la République démocratique du Congo où les combats se poursuivaient encore à 11h 20 (heure locale).

Des combats à l'arme lourde opposent jeudi matin de présumés miliciens Maï-Maï et des militaires congolais à Béni, au Nord-Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, selon des habitants.

Une forte tension règne jeudi matin à Beni, dans l'Est de la République démocratique du Congo où les combats se poursuivaient encore à 11h 20 (heure locale) selon un journaliste présent sur place.

Les autorités n'ont pas encore réagi à ces attaques.

Selon plusieurs sources sur place, le calme revient peu à peu à Beni.

L'armée a repris le contrôle de la ville et a réussi à repousser les assaillants.

La société civile avance un bilan provisoire de 4 morts parmi les miliciens.

Le 11 juin dernier, une attaque contre la prison de la ville de Béni a permis l'évasion de près de 1000 prisonniers.

LIRE AUSSI

RDC : la délégation de l’Onu à Béni

RDC : 13 morts dans des combats entre l'armée et une milice

RDC : l'armée libère des otages

Copyright de l’image AFP
Image caption Le 11 juin dernier, une attaque contre la prison de la ville de Béni a permis l'évasion de près de 1000 prisonniers.

Quelques-uns ont été retrouvés et d'autres sont toujours recherchés.

Les Maï-Maï sont des groupes "d'autodéfense" constitués sur une base essentiellement ethnique.

Pendant la deuxième guerre du Congo (1998-2003), nombre de ces groupes ont été armés par le pouvoir pour combattre les envahisseurs ougandais ou rwandais. Certains n'ont jamais désarmé.