Togo: l'Etat prévoit des cérémonies de purification

Selon un communiqué, les autorités veulent "contribuer à la consolidation du climat de décrispation en prélude au programme d'indemnisation des victimes. Copyright de l’image AFP
Image caption Selon un communiqué, les autorités veulent "contribuer à la consolidation du climat de décrispation en prélude au programme d'indemnisation des victimes.

Le gouvernement togolais a annoncé vendredi qu'il va organiser des cérémonies de "purification" du 3 au 9 juillet pour "promouvoir l'esprit d'apaisement" et de "tolérance".

Ces cérémonies sont destinées à « purifier » le pays après les violences politiques commises dans l'histoire récente du pays, notamment en 2005.

Selon un communiqué, les autorités veulent "contribuer à la consolidation du climat de décrispation en prélude au programme d'indemnisation des victimes.

Ces cérémonies seront organisées dans l'ensemble du pays par les églises catholique et évangélique, l'union musulmane et les chefs traditionnels.

Le Togo a connu une série de violences politiques, lors du scrutin présidentiel d'avril 2005, les premiers après le décès de l'ancien président Eyadéma, après 38 ans de pouvoir.

LIRE AUSSI

Alternance au Togo : préoccupation majeure des politiques

Togo : sanctions contre les forces de sécurité

Togo : 5 ans de prison pour un opposant

Copyright de l’image AFP
Image caption Le Togo a connu une série de violences politiques, lors du scrutin présidentiel d'avril 2005, les premiers après le décès de l'ancien président Eyadéma, après 38 ans de pouvoir.

Le gouvernement n'a jamais donné de bilan officiel des troubles qui ont entaché ce scrutin remporté par l'actuel chef de l'Etat Faure Gnassingbé.

Les estimations varient de 105 morts, selon une association proche du pouvoir, à 811 tués selon l'opposition.

L'ONU a de son côté estimé qu'il y avait eu "entre 400 et 500 morts".

Sur le même sujet