Crise en RDC: l'Eglise appelle à la mobilisation

Copyright de l’image Empics
Image caption Les évêques ont initié une médiation qui a abouti à la signature le 31 décembre 2016 d'un accord de sortie de la crise politique après le maintien de Joseph Kabila au pouvoir au-delà du terme de son mandat qui a échu le 20 décembre.

La Conférence épiscopale nationale des évêques du Congo, Cenco, a désigné 200 agents pour mener une campagne de mobilisation dans les 47 diocèses du pays afin d'initier les Congolais à l'organisation de manifestations pacifiques.

Les évêques ont dénoncé une mise en œuvre de l'accord insignifiante, qui compromet la tenue d'élections prévues à la fin de l'année.

L'accord de la Saint-Sylvestre, a maintenu le président Joseph Kabila au pouvoir après la fin de son mandat le 20 décembre.

RDC: la Cenco met fin à ses bons offices

RDC : polémique autour de l'accord

Le camp de Kabila disqualifie la Cenco

Copyright de l’image AFP
Image caption La CENCO appelle le peuple congolais à des manifestations pacifiques pour mettre fin à la crise.

En revanche, l'opposition devait désigner un Premier ministre pour diriger un gouvernement d'unité jusqu'à la tenue d'une éventuelle présidentielle.

Le président Kabila a succédé à son père en janvier 2001. Élu en 2006 puis réélu en 2011, lors d'un scrutin entaché de fraudes, son mandat s'est achevé en décembre et la Constitution lui interdit de se représenter.

Son maintien au pouvoir a accentué la crise politique dans laquelle le pays est plongé.

La RDC n'a connu aucune transition démocratique du pouvoir depuis son accession à l'indépendance en 1960.