RDC: débat sur la double nationalité

Le professeur de droit analyse dans cette entretien avec la BBC ce que disent la Constitution et la loi électorale congolaise sur la nationalité. Copyright de l’image Youtube
Image caption Le professeur de droit analyse dans cette entretien avec la BBC ce que disent la Constitution et la loi électorale congolaise sur la nationalité.

Le débat sur la double nationalité est remis au goût du jour en République démocratique du Congo.

Beaucoup d'hommes politiques congolais, dont Moïse Katumbi, sont accusés de détenir au moins une autre nationalité en plus de celle de la RDC.

Ce qui par conséquent, selon leurs détracteurs, devraient les empêcher d'être candidats à la présidentielle.

Media playback is unsupported on your device
Le professeur Placide Mabaka analyse le débat sur la nationalité en RDC

Mais le professeur Placide Mabaka, enseignant à l'Université Catholique de Lille et à l'université de Bandundu en RDC, pense que ce n'est pas aussi simple, selon la loi fondamentale congolaise.

Le professeur de droit analyse dans cet entretien avec la BBC ce que disent la Constitution et la loi électorale congolaise sur la nationalité.

Selon M. Mabaka, l'article principal de la constitution congolaise qui parle de la question stipule que "la nationalité congolaise ne peut être détenue concurremment avec une autre nationalité et qu'elle est exclusive".

Mais, ajoute-t-il, si l'on s'en tient à la méthode rédactionnelle de l'article 72 qui concerne les critères pour se présenter à la présidentielle et 102 qui concerne la députation, il y a une différence dans la manière de voir les choses.