Kenya: interdit d'insulter sur les réseaux sociaux

"Tous les contenus sur les réseaux sociaux doivent utiliser un langage civilisé et éviter des mots qui constituent un discours de haine ou incitent à la violence". Copyright de l’image AFP
Image caption "Tous les contenus sur les réseaux sociaux doivent utiliser un langage civilisé et éviter des mots qui constituent un discours de haine ou incitent à la violence".

Au Kenya, l'usage d'un langage impoli, inapproprié ou irrespectueux sur les réseaux sociaux sera bientôt puni par la loi. Les contrevenants risquent une amende de cinq millions de francs CFA ou une peine de prison de cinq ans.

C'est ce que proposent des organes gouvernementaux, selon le journal Nairobi News.

Cette proposition fait partie d'une série de mesures visant à réguler les réseaux sociaux.

Copyright de l’image AFP
Image caption Les bloggeurs politiques seront contraints de révéler leur affinité politique selon les nouvelles régulations.

"Tous les contenus sur les réseaux sociaux doivent utiliser un langage civilisé et éviter des mots qui constituent un discours de haine ou incitent à la violence".

Les bloggeurs politiques seront contraints de révéler leur affinité politique selon les nouvelles régulations.

Les élections générales sont prévues au Kenya le 8 août.

LIRE AUSSI

Kenya : évasion de malades mentaux

Kenya : les mariages nocturnes interdits

Kenya : huit candidats pour la présidentielle

Sur le même sujet