Migration : l'invitation de Rome aux Européens

Des migrants secourus par la croix rouge maltaise Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des migrants secourus par la croix rouge maltaise

Le ministre italien de l'Intérieur a appelé dimanche les pays européens à ouvrir leurs ports aux bateaux secourant les migrants pour alléger la pression sur Rome, avant de rencontrer à Paris ses homologues français et allemand.

"Si les seuls ports vers lesquels les réfugiés sont acheminés sont les ports italiens, cela ne marche pas. C'est le cœur de la question", a déclaré Marco Minniti.

Selon lui, même si cela ne résoudrait pas le problème de l'Italie, il serait "fier si un seul bateau, au lieu d'arriver en Italie, allait dans un autre port".

Le ministre estime que cela montrerait que l'Europe veut aider l'Italie qui fait face, dit-il, à "une énorme pression".

SOS Méditerranée, l'une des ONG qui portent secours aux migrants en mer, a estimé qu'une telle décision serait très difficile.

"Les journées de navigation vers l'Italie sont déjà éprouvantes, imaginez ajouter deux ou trois jours supplémentaires en mer. Notre priorité est de protéger ces personnes (...)", a déclaré Mathilde Auvillain, chargée de communication au sein de l'ONG.

L'Italie se plaint d'être livrée à elle-même face à la crise migratoire. Le pays a enregistré depuis le début de l'année plus de 83.000 arrivées de migrants, en hausse de plus de 19% sur la même période en 2016, en provenance de Libye pour la plupart.

Sur le même sujet