Ouganda : un code vestimentaire imposé aux fonctionnaires

Les femmes ougandaises ont récemment protesté contre les harcèlements quand elles portent des mini-jupes Copyright de l’image AFP
Image caption Les femmes ougandaises ont récemment protesté contre les harcèlements quand elles portent des mini-jupes

Les fonctionnaires civils en Ouganda doivent obéir à un code vestimentaire qui leur est imposé par le gouvernement à travers un communiqué.

Les lignes directrices publiées par le ministère de la Fonction publique leur imposent de "s'habiller décemment".

Le personnel féminin est invité à ne pas porter de décolleté. Mais aussi à ne pas porter des tresses ou des extensions de cheveux aux couleurs vives.

Il leur est également interdit de mettre des chemisiers sans manches ou tout vêtement fabriqué à partir d'un matériau transparent.

Les hommes quant à eux doivent porter des chemises à manches longues, des vestes et des cravates, mais aussi des pantalons non serrés.

Lire aussi sur l'Ouganda:

Copyright de l’image EPA
Image caption Les habits aux couleurs vives ne sont pas indiqués pour les fonctionnaires ougandais

Selon la note du gouvernement, le personnel qui ne se conforme pas sera sanctionné. Le personnel féminin semble être la principale cible de ces nouvelles règles administratives.

Alors qu'elles sont autorisées à porter des pantalons, elles sont prévenues de ne pas porter de vêtements serrés. Leurs robes et leurs jupes doivent au moins atteindre leurs genoux.

Les chaussures plates et ouvertes comme les sandales sont également exclues, sauf dans les cas où l'on peut prouver que c'est pour des raisons médicales.

Les hommes ont été informés de garder leurs cheveux courts et soignés, et ne pas porter des vêtements aux couleurs vives.

La circulaire est dérivée des règles permanentes de la fonction publique sur le code vestimentaire, mises en place en 2010.

Sur le même sujet