29ème sommet de l'UA : débat sur l'indépendance financière

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président du Zimbabwe fait un don d'un million de dollars à l'Union Africaine

A la clôture du 29ème sommet de l'Union Africaine mardi à Addis-Ababa les présidents africains ont exprimé leur souhait de ne plus dépendre de l'extérieur pour leur financement.

Pendant deux jours, ils ont discuté de la réforme de l'UA sur le plan sécuritaire et financier. Les chefs d'Etats présents ont affirmé une forte volonté d'indépendance financière.

Cela passe par le prélèvement de taxe sur les produits importés en Afrique. Cette volonté d'indépendance financière se heurte aux intérêts de certains pays.

Ce sont notamment l'Afrique du Sud, la Tunisie, l'Egypte ou le Nigeria qui sont les principaux partenaires commerciaux de l'Europe qu'ils ne souhaitent pas frustrer.

Le président guinéen Alpha Kondé, président en exercice de l'Union Africaine croit au maintien de cette taxe.

Alpha Kondé a affirmé vouloir continuer les discussions pour convaincre le bloc des quatre pays réticents sur l'importance d'une telle taxe.

Lire plus