Bénin: le surpoids recule face au sport

Copyright de l’image Getty images \ Justin Sullivan
Image caption Au Bénin, le surpoids recule face au sport de plus en plus pratiqué

Au Bénin, la pratique du sport d'entretien et les émissions de sensibilisation semblent faire partie des facteurs à la base de la régression du taux de prévalence de l'obésité.

Il a baissé de 2% de 2008 à 2015, selon une enquête menée par le ministère de la santé; mais ces chiffres doivent être confirmés avec le temps.

Pour déterminer si une personne est obèse ou pas, les médecins calculent son indice de masse corporelle (IMC), qui est égal au poids divisée par la taille au carré.

La valeur normale se situe entre 18 et 25. De 25 à 30, la personne est en surpoids. Au-delà de 30, on parle d'obésité.

Lire aussi sur notre série sur l'obésité :

Les résultats de l'enquête pour la surveillance des facteurs de risques des maladies non transmissibles qui a montré une baisse doivent être analysés avec nuances, selon le Docteur Salman Amidou, responsable de la promotion de la santé au programme national de lutte contre les maladies non transmissibles du Bénin.

«Les deux points perdus ne sont pas suffisants pour impacter qualitativement la santé de la population», dit-il.

L'obésité agit avec d'autres facteurs de risques qui conduisent à l'hypertension artérielle, l'hyperglycémie et l'hypercholestérolémie, explique le Docteur Salman Amidou.

  • les facteurs comportementaux
  • la consommation du tabac
  • la consommation abusive d'alcool
  • l'inactivité physique
  • la faible consommation de fruits et légumes

L'étude n'identifie pas les causes possibles de la baisse de la prévalence de l'obésité au Bénin, mais on peut mentionner la pratique du sport d'entretien qui gagne du terrain, surtout en milieu urbain.

A Cotonou, la capitale, plusieurs centaines de groupes et associations dont les membres se retrouvent, surtout les matins et les week-ends pour des exercices physiques sur les grands carrefours, les plages, les places publiques ou dans les stades.

Angéline Dansou est membre de l'un de ces groupes:

«J'ai commencé l'année passée. Mon but est de lutter contre le surpoids. Les avantages ? J;ai perdu du poids et je ne tombe plus trop malade».

Ecoutez le reportage:

Media playback is unsupported on your device
Benin : le surpoids recule face au sport

Il n'y a pas de données officielles, mais le nombre de personnes qui pratiquent le sport d'entretien en groupe ou en association à Cotonou est croissant.

A partir de l'évolution des effectifs des groupes qu'il encadre, Bienvenue Koudjo, coach sportif, soutient que les effectifs ont triplé en 5 ans.

« Il y a cinq ans, on était à 95 à 100. Aujourd'hui on est 300. Les samedi matin, on était 50, mais aujourd'hui on est à 150. J'ai des élèves que je prends les vendredis… ca ne cesse d'augmenter. Les gens viennent pour perdre leur ventre et améliorer leur santé ».

Copyright de l’image BBC Afrique \ Bob Quenum
Image caption De plus en plus de béninois se sont mis au sport.

Lire plus:

Alimentationde plus en plus saine

A la pratique du sport s'ajoute une tendance au contrôle de l'alimentation.

Cela est dû en partie aux médias qui ouvrent de plus en plus leurs antennes aux médecins et diététiciens, pour des programmes de sensibilisation.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption "Les Béninois ont adopté une alimentation de plus en plus saine", Serge Zinvoédo, diététicien gastronome.

Serge Zinvoédo, diététicien gastronome anime au quotidien une chronique sur une radio privée de Cotonou.

« Je pense que les béninois ont compris l'importance du sport et de l'alimentation avec les émissions, les conseils qu'y sont donnés. Ils ont commencé à changer leurs habitudes alimentaires. Il ne faut pas baisser les bras. Il faut foncer et l'obésité va régresser davantage».

Il y a toutefois, à côté de ceux qui combattent le surpoids et l'obésité, une frange de la population béninoise qui considère les rondeurs comme des attributs de beauté.

Un concours de « miss » réservée aux femmes ayant des formes généreuses a même été organisé dans la capitale politique, il y a quelques années.

Lire plus