Mali : le surpoids pas si mal vu

Copyright de l’image Getty images\John Moore
Image caption A Bamako, 16,6% des adultes de plus de 20 ans sont en surpoids

Une enquête menée par des médecins maliens dans la ville de Bamako et publiée en 2014 dans le magazine ''Pan Africain Medical Journal'' signale que 16,6% des adultes de plus de 20 ans sont en surpoids tandis que 8,8% sont obèses.

Mais dans ce pays, le surpoids et l'obésité qui concernent surtout les femmes sont parfois bien perçues par certains.

Anne (nom d'emprunt), 20 ans, pèse 110 kilos pour 1m65. La jeune femme possède un avis tranché sur le sujet :

"Moi je suis en surpoids mais je n'aime pas ça. Je le dis car j'ai une amie qui prend des sirops pour grossir sur les conseils de son copain. Donc, il y a des femmes qui font çà. Mais moi, j'estime être souple et dynamique".

Mais Anne reconnaît qu'elle attire l'attention :

"Personnellement, je ne sais pas si c'est le fait que je sois en surpoids qui attire les hommes. Ils ne me disent jamais leur intention".

Ecoutez le reportage ici :

Media playback is unsupported on your device
Le surpoids et l'obésité sont parfois bien perçus par certains.

Ces propos semblent confirmer ceux d'un autre habitant de Bamako qui avoue sa préférence pour les femmes enveloppées :

" Mon choix par rapport au mariage, cela serait une grosse femme, c'est ce que j'aime dans la vie''.

D'un point de vue psychosocial, le surpoids et l'obésité peuvent s'analyser de deux façons, selon le Dr Amadou Abdoulaye Dicko, psychologue à l'université de Bamako :

'' On accordait à la famille de la personne obèse une certaine magnanimité du fait qu'ils avaient bien nourri leur enfant, c'était le symbole d'un bien-être familial. Mais c'est tout dernièrement qu'on s'est rendu compte que l'obésité est un problème très sérieux qui peut amener à une inadaptation sociale et psychologique et même, à un problème d'estime de soi''.

Lire aussi sur l'obésité:

Pour les spécialistes en santé, l'obésité et le surpoids résultent d'excès d'alimentaire aussi bien d'un point de vue quantitatif que qualitatif.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'obésité et le surpoids résultent d'excès d'alimentation en quantité et en qualité dans le corps.

Akory Ag Iknane, nutritionniste et professeur à l'école de médecine de Bamako a rappelé que ''l'organisme est fait de manière à ce qu'il reçoit ce dont il a besoin à travers les aliments''.

Et donc si l'apport alimentaire est beaucoup plus important que les besoins de l'organisme, il va stocker l'excédent sous forme de graisse.

C'est pourquoi les gens grossissent progressivement et peuvent être en surpoids, voire obèse.

''Vous avez très peu d'écoles qui font de l'exercice physique parce qu'il n'y a pas de terrain de jeu. C'est là le problème de l'urbanité'', a déploré le professeur Akory Ag Iknane.

Ils demandent aussi d'éviter les excès en termes de quantité.

Le tout doit s'accompagner d'activités sportives adéquates, régulières et soutenues, base de la pyramide alimentaire.

Lire plus