Kenya : colère des députés

Les salaires des parlementaires ont suscité beaucoup de colère au Kenya depuis longtemps Copyright de l’image AFP
Image caption Les salaires des parlementaires ont suscité beaucoup de colère au Kenya depuis longtemps

Les salaires du président de l'assemblée national et des députés kényans seront réduits après les élections du mois prochain dans le but de diminuer la masse salariale dans le secteur public.

Selon la présidente de la Commission indépendante des salaires et des rémunérations, le salaire brut du président du parlement sera réduit de 2000 dollars.

Il passera de 16 000 à 14 000 dollars par mois, tandis que celui des députés passera de 7 200 à 6 100 dollars.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une manifestation en 2013 dans les rues de Nairobi après que les députés aient voté une hausse de salaire à leur faveur

La mesure prévoit également de supprimer certains avantages des députés, y compris une subvention de voiture et une allocation pour assister aux séances plénières du parlement.

Lire aussi sur le Kenya:

A la suite de la dernière élection, ils ont causé d'énormes controverses en résistant aux démarches visant à réduire leurs salaires, et ont même menacé de bloquer le passage du budget national.

Mais la commission veut que les députés, avec le président de l'assemblée et d'autres élus, acceptent les réductions avant de prêter serment, a appris Anne Soy, notre correspondante à Nairobi.

Dirigée par Sarah Serem, la commission a fixé les salaires des ministres de 10 560 à 9 240 dollars.

Sur le même sujet