Tchad : des ressortissants africains arrêtés puis libérés

Des policiers tchadiens devant un commissariat à N'Djamena Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des policiers tchadiens devant un commissariat à N'Djamena

Les 262 ressortissants africains arrêtés il y a quelques jours à N'Djamena ont tous été libérés.

Considérés comme sans papiers, ils ont été remis par les autorités tchadiennes à leurs ambassades respectives, selon le porte-parole de la police.

Ils ont été interpellés lors d'une opération de contrôle de documents de séjours.

Selon la présidente de la communauté camerounaise dans la capitale tchadienne, les personnes interpellées ''vont se faire établir des cartes consulaires'' avant de regagner leurs domiciles.

Sur le même sujet

Lire plus