RDC : 2 morts au marché central de Kinshasa

Copyright de l’image BBC \ Poly Muzalia
Image caption Une dizaine d'hommes armés ont mené une attaque au marché central de Kinshasa.

Une dizaine d'hommes armés ont mené une attaque vers 13 heures (heures locales) au marché central de Kinshasa, la capitale congolaise, selon des témoignages recueillis sur place.

Le bilan provisoire fait état de 2 morts : l'administratrice du marché et son policier de garde, poignardés par les assaillants.

Mais le bilan pourrait s'alourdir, selon notre correspondant sur place.

Les assaillants étaient munis d'armes blanches et portaient des bandeaux rouges sur la tête, selon les témoins.

Un signe souvent octroyé aux adeptes de la secte politico-religieuse "Bundu dia mayal", ex "Bundu Dia Kongo" de Ne Muanda Nsemi.

Les assaillants s'en sont également pris au commissariat du marché central, libérant au passage toutes les personnes qui étaient en garde à vue.

Panique au centre-ville

Cette attaque a suscité un vent de panique.

Le marché central et le centre-ville de Kinshasa se sont vidés et l'essentiel des commerces ont fermé.

Copyright de l’image BBC \ Poly Muzalia
Image caption Le marché central et le centre-ville de Kinshasa se sont vidés après l'attaque.

La police et l'armée quadrillent le centre-ville.

Il y a quelques semaines, une attaque similaire a eu lieu contre un commissariat de Kinshasa en plein jour.

En mai dernier, un groupe d'hommes armés a attaqué la prison centrale de Kinshasa, permettant l'évasion d'au moins 4500 prisonniers dont Ne Muanda Nsemi, chef de la secte.