Le Burkina et la Côte d'Ivoire "ensemble" contre le terrorisme

Le 6è Traité de l'Amitié et de la Coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire se tient à Ouagadougou. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le 6è Traité de l'Amitié et de la Coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire se tient à Ouagadougou.

Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire, deux pays frappés par des attaques djihadistes, veulent lutter "ensemble contre le terrorisme".

Les présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara l'ont annoncé mardi à Ouagadougou, lors du 6è Traité de l'Amitié et de la Coopération (TAC) entre les deux pays.

"Nous devons faire face ensemble à la question de l'immigration illégale, du terrorisme, de la criminalité transnationale ainsi qu'aux défis du réchauffement climatique", a déclaré le président ivoirien à l'ouverture du sommet.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les présidents Roch Marc Christian Kaboré (D) et Alassane Ouattara (G) en discussion lors du sommet entre les deux pays.

Le président du Burkina, Roch Marc Christian Kaboré, a pour sa part souligné qu'il était important et urgent d'œuvrer à dissiper le climat d'insécurité qui fait peser de graves menaces sur les efforts de développement de ces deux pays.

Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire ont été frappés en 2016 par les attaques djihadistes qui avaient fait 30 morts le 15 janvier à Ouagadougou et 19 morts le 30 mars à Grand-Bassam.

Lire aussi sur le même sujet:

Ces évènements ont obligé les deux pays à renforcer leur coopération stratégique.

Les enquêtes ont montré qu'il existait des liens entre les deux attaques.

Sur le même sujet