Burkina-Côte d'Ivoire : ensemble contre le terrorisme

La Côte d'Ivoire et le Burkina Faso se mettent ensemble pour lutter contre le terrorisme. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les présidents ivoirien, Alassane Ouattara et burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré,

La décision a été prise par les présidents ivoirien, Alassane Ouattara, et burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, mardi à Ouagadougou, lors de la 6e Conférence au sommet du Traité d'amitié et de coopération (TAC) entre les deux pays.

Pour le président ivoirien, son homologue burkinabè et lui sont convenus de faire face ensemble à la question de l'immigration illégale, du terrorisme et de la criminalité transnationale.

Une décision qui, selon le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, va permettre de dissiper le climat d'insécurité qui fait peser de graves menaces sur les efforts de développement.

« Nous devons gagner le combat contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière organisée, les trafics de tous genres et toutes les formes d'extrémisme », a-t-il rassuré les peuples ivoirien et burkinabè qui ont été frappés en 2016 par des attaques djihadistes à Ouagadougou, le 15 janvier, et à Grand-Bassam, le 13 mars de la même année.

Au cours de ce sommet, une dizaine d'accords ont été signés par les deux pays et portent notamment sur la fourniture d'électricité par la Côte d'Ivoire au Burkina et la réhabilitation suivie du prolongement de la voie ferrée reliant les deux pays.

Lire plus