Cameroun : "des présumés membres de Boko Haram torturés"

Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'ONG internationale dénonce les dérives des forces de sécurité du Cameroun

Amnesty International a dénoncé des dizaines de cas de torture contre de présumés membres de Boko Haram.

Dans un rapport publié mercredi, l'organisation internationale de défense des droits de l'homme a révélé que depuis 2013, les forces de sécurité camerounaises ont torturé à mort les présumés combattants de Boko Haram.

Ces personnes ont aussi été détenues souvent avec peu ou sans preuves.

Selon le rapport d'Amnesty International, beaucoup de victimes ont subi des tortures.

Le rapport note que le chiffre réel est susceptible d'être beaucoup plus élevé que le contenu présenté sur la base de témoignages.

"Des dizaines de détenus sont morts aux mains des forces de sécurité", indique le rapport de l'organisation internationale.

Le rapport d'Amnesty qui indique que des soldats français et américains étaient présents sur un site où des détenus ont été torturés affirme toutefois n'avoir aucune preuve que des forces étrangères ont été impliquées.

Amnesty International a déclaré avoir présenté des preuves de crimes de guerre présumés au gouvernement du Cameroun mais elle n'a reçu aucune réaction.

Lire plus