RDC : l'ONU annonce la fermeture de cinq bases dans le Nord-Kivu

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les véhicules de la Monusco près de Kibumba dans la province du Nord-Kivu, Est de la RDC

La Mission de l'ONU au Congo (Monusco) a annoncé mercredi la fermeture de cinq bases fixes dans la province du Nord-Kivu dans l'Est de la République démocratique du Congo.

Un communiqué de la Monusco qui cite Maman Sidikou, chef de la mission, indique que "dans le cadre de son changement de mode opérationnel, la Monusco fermera à partir du 31 juillet les bases fixes dans les territoires de Walikale, Masisi et Lubero au Nord Kivu".

"Le nouveau dispositif opérationnel consiste à privilégier la mobilité et la flexibilité des interventions militaires", poursuit le communiqué.

Le Chef de la Monusco explique que seules "les patrouilles longues distances, les patrouilles de démonstration de présence, la surveillance aérienne et un déploiement rapide en cas d'incident de sécurité" resteront opérationnelles.

Cette mesure entre dans le cadre de l'application de la décision du conseil de sécurité de l'ONU de mars. Elle vise à réduire progressivement la taille de la Monusco.

La mesure passe mal, dans cette région potentiellement riche mais instable, en proie à l'insécurité grandissante.

Lire plus