Côte d'Ivoire: cinq militaires radiés

Ces soldats sont impliqués dans l'attaque perpétrée la semaine dernière, deux jours avant l'ouverture des jeux de la Francophonie en Côte d'Ivoire. Copyright de l’image AFP
Image caption Ces soldats sont impliqués dans l'attaque perpétrée la semaine dernière, deux jours avant l'ouverture des jeux de la Francophonie en Côte d'Ivoire.

Cinq militaires ivoiriens ont été radiés de l'armée ivoirienne après l'attaque de l'Ecole de police d'Abidjan, selon le chef d'état-major général des armées mercredi.

Ces soldats sont impliqués dans l'attaque perpétrée la semaine dernière, deux jours avant l'ouverture des jeux de la Francophonie en Côte d'Ivoire.

"Il s'agit du maréchal des logis Bohoussou Wassa Toussaint, du maréchal des logis Pekoula Mathias, du maréchal des logis Séri Brice Arnaud Joël, du maréchal des logis Mel Akrekou Nasseré Sylvestre, et du brigadier-chef Séry Doua Alain", ajoute le général.

LIRE AUSSI

Côte d’Ivoire: les mutins s’excusent

Ruée des chercheurs d’or en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire et le Burkina réchauffent leurs relations

Des centaines de coups de feu avaient été tirés à Abidjan pendant la nuit de mercredi à jeudi derniers par des membres des forces de sécurité en colère.

Les assaillants de l'Ecole de police étaient notamment repartis en emportant des armes et des munitions, qui "ont toutes été récupérées", selon la police ivoirienne.

Sur le même sujet