"Atteintes à la liberté de presse en RDC", selon RSF

Selon les deux ONG, ces interpellations visent simplement à empêcher les journalistes de faire leur travail et témoigner de ces événements historiques pour le pays. Copyright de l’image AFP
Image caption Selon les deux ONG, ces interpellations visent simplement à empêcher les journalistes de faire leur travail et témoigner de ces événements historiques pour le pays.

L'Ong Reporters sans frontières (RSF) et son partenaire africain Journaliste en danger (JED) ont déploré mardi les arrestations de journalistes dans plusieurs villes de la République démocratique du Congo (RDC).

Ces interpellations sont survenues lundi lors de rassemblements à l'initiative de mouvements citoyens pour demander la tenue d'élections.

"Lundi 31 juillet, ce sont au moins 15 journalistes qui ont été interpellés, arrêtés, et parfois même agressés", écrivent les ONG dans un communiqué.

A en croire le texte, les journalistes ont été relâchés, mais la plupart de leurs images ont été effacées.

LIRE LA SUITE

RDC : la polémique enfle autour du CNSA

RDC : restrictions des libertés des journalistes

Lucha appelle à manifester contre Kabila

Selon les deux ONG, ces interpellations visent simplement à empêcher les journalistes de faire leur travail et témoigner de ces événements historiques pour le pays.

Les arrestations ont touché aussi bien les correspondants locaux que ceux de médias étrangers, d'après les deux organisations.

"Cette répression participe de la tentative de confiscation du discours démocratique par les autorités et doit cesser absolument".