Afrique du Sud : un vote à bulletin secret risqué pour Zuma

La motion de défiance contre le président Zuma est considérée comme un test d'unité pour le parti au pouvoir, l'ANC. Copyright de l’image Reuters
Image caption La motion de défiance contre le président Zuma est considérée comme un test d'unité pour le parti au pouvoir, l'ANC.

La motion de défiance contre le président Zuma se fera à bulletin secret.

La présidente du parlement Baleka Mbete a annoncé sa décision, longtemps réclamée par l'opposition.

L'opinion publique ne s'attendait cependant pas à ce que la présidente du parlement, jusqu'ici jugée loyale à Jacob Zuma, opte pour cette voie qui pourrait le fragiliser.

Baleka Mbete a expliqué qu'elle a pris cette décision pour assurer une issue crédible du processus.

La motion de défiance est considérée comme un test d'unité dans pour le parti au pouvoir, l'ANC (African National Congress).

Lire aussi:

En effet, les hauts responsables du partis sont devenus de plus en plus critiques envers le président sud-africain ces derniers temps et un vote à bulletin secret permettrait à chacun de voter sans contrainte, ouvrant la voie à des votes en faveur de la motion de défiance au sein même du parti sans que les députés de l'ANC ne soient sanctionnés.

Pour qu'elle soit entérinée, la motion de défiance doit recueillir la majorité absolue, soit 201 députés sur les 400 que compte le Parlement.

L'ANC y possède une majorité confortable de 249 sièges.

Manifestations anti-Zuma

Plusieurs manifestants se sont rassemblés devant le parlement dans la ville du Cap.

Ils exigent le départ du président Zuma.

Lire aussi:

Regarder aussi :

Media playback is unsupported on your device
En Afrique du Sud, une députée anti-Zuma menacée de mort

Sur le même sujet