Journée ville morte en RDC

Journée ville morte respectée à Kinshasa Copyright de l’image Poly Muzalia
Image caption Journée ville morte respectée à Kinshasa

En République démocratique du Congo, le mot d'ordre de journée ville morte décrété par l'opposition a été très suivi à Kinshasa, la capitale.

Selon le correspondant de la BBC, les commerces sont fermés, les boulevards sont quasiment vides et les activités sont à l'arrêt.

L'opposition dont une grande partie est regroupée au sein du Rassemblement dirigé par l'UDPS de feu Etienne Tshisekedi, a appelé à deux journées "ville morte" mardi et mercredi.

Copyright de l’image Poly Muzalia
Image caption Les boulevards sont quasiment vides

Durant ces journées, les habitants du pays sont invités à rester chez eux.

Ces protestations font partie d'un programme d'action annoncé par le Rassemblement de l'opposition pour obtenir le départ du président Kabila.

Copyright de l’image Poly Muzalia
Image caption Les boulevards sont quasiment vides

Les opposants à Kabila prévoient aussi des meetings le 20 août et un appel à la désobéissance civile à partir du 1er octobre.

Copyright de l’image Poly Muzalia
Image caption Les boulevards sont quasiment vides

LIRE AUSSI

Kinshasa: 12 morts par "balles perdues"

Attaques à Kinshasa : arrestation des auteurs présumés

Situation tendue à Kinshasa

Copyright de l’image Poly Muzalia
Image caption Les boulevards sont quasiment vides

Lundi, la police congolaise a annoncé que 12 personnes avaient été tuées après des affrontements entre de présumés adeptes de la secte ex-Bundu Dia Kongo et les forces de sécurité lundi matin à Kinshasa.

Copyright de l’image Poly Muzalia
Image caption Les habitants de Kinshasa ont respecté le mot d'ordre

Le chef de cette secte politico-religieuse, Ne Mwanda Nsemi est opposé au président Joseph Kabila.

Quelques semaines après son évasion spectaculaire de la prison de Kinshasa, il avait menacé de lancer des actions à partir du 7 août pour "chasser le président Kabila et les Rwandais".