Kenya: l'IEBC dément les accusations de "piratage informatique"

Raila Odinga, le principal candidat de l'opposition, ne reconnait pas les résultats provisoires qui donnent une large avance au président sortant Uhuru Kenyatta. Copyright de l’image AFP
Image caption Raila Odinga, le principal candidat de l'opposition, ne reconnait pas les résultats provisoires qui donnent une large avance au président sortant Uhuru Kenyatta.

La commission électorale kenyane a rejeté les accusations du candidat de l'opposition selon lesquelles leur système informatique a été piraté.

Raila Odinga, le principal candidat de l'opposition, ne reconnait pas les résultats provisoires qui donnent une large avance au président sortant Uhuru Kenyatta.

Des violences ont éclaté entre la police et les partisans du candidat de l'opposition.

M. Odinga a annoncé mardi, en début d'après-midi, que des pirates avaient accédé au système électronique de la Commission électorale (IEBC), en utilisant les codes d'accès de Chris Msando, responsable informatique de la commission électorale (IEBC), retrouvé mort une semaine avant le scrutin.

LIRE AUSSI

Odinga déplore "un piratage informatique"

Kenya: Odinga candidat à la présidentielle

Kenya : l'opposition rejette les résultats provisoires

Copyright de l’image AFP
Image caption Le Kenya avait alors plongé dans deux mois de violences politico-ethniques et de répression policière. En 2013, il avait également contesté sa défaite, finalement validé par la Cour suprême.

Candidat pour la quatrième fois à la présidentielle, M. Odinga avait déjà crié à la fraude en 2007.

Le Kenya avait alors plongé dans deux mois de violences politico-ethniques et de répression policière. En 2013, il avait également contesté sa défaite, finalement validé par la Cour suprême.

Les deux hommes sont des rivaux politiques de longue date.

Le père de Raila, Jaramogi Oginga Odinga, occupa brièvement le poste de vice-président.

Mais il fut surtout le grand perdant de la lutte post-indépendance pour le pouvoir, au profit du premier chef d'État Jomo Kenyatta, le père d'Uhuru.

Sur le même sujet