Calme précaire à Tombouctou

La MINUSMA confirme qu'un agent de sécurité et six casques bleus ont été blessés, dont deux grièvement. Copyright de l’image Getty Images
Image caption La MINUSMA confirme qu'un agent de sécurité et six casques bleus ont été blessés, dont deux grièvement.

Le quartier général de la MINUSMA à Tombouctou a été victime d'une attaque sanglante lundi.

Les assaillants qui étaient arrivés à bord de véhicules ont ouvert le feu sur les locaux abritant la légion de la gendarmerie malienne et le quartier général de la MINUSMA.

Leurs premières victimes sont des agents de sécurité, tous de nationalité malienne, travaillant pour une société contractante de la MINUSMA.

Les soldats maliens ont riposté. Un gendarme est tué dans les échanges de tirs ainsi que deux assaillants.

Deux autres assaillants ayant réussi à s'infiltrer dans la cours ont été abattus par les casques bleus.

Un agent civil de la MINUSMA a également trouvé la mort.

La MINUSMA confirme qu'un agent de sécurité et six casques bleus ont été blessés, dont deux grièvement.

Au total, une douzaine de personnes tuées dont 6 assaillants, 5 agents de sécurité civile travaillant pour la MINUSMA et 1 gendarme malien.

Une autre attaque, tôt lundi matin, avait ciblé une position de la MINSUMA à Douentza dans le centre du Mali.

La réaction de la mission des Nations Unies et de l'armée malienne dont une position était située non loin a permis de tuer deux assaillants.

Un casque bleu de nationalité togolaise et un soldat malien y ont également péri.

Sur le même sujet

Lire plus